dam


dam

dam [ dɑ̃; dam ] n. m.
• 842; lat. damnum damner
1Vx dommage, préjudice. Mod. Loc. littér. Au dam, au grand dam de (qqn),à son détriment. « jouir de certains privilèges au grand dam et à la colère des non-nantis » (Duhamel).
2(1579) Théol. Châtiment des réprouvés, qui consiste à être éternellement privé de la vue de Dieu. damnation. Peine du dam.
⊗ CONTR. Avantage. ⊗ HOM. Dans, dent; dame.

dam nom masculin (latin damnum, préjudice) Châtiment des damnés, qui consiste dans la privation éternelle de la vision béatifique de Dieu. (On dit aussi peine du dam.) ● dam (difficultés) nom masculin (latin damnum, préjudice) Prononciation [&ph88;̃], comme dans.Remarque La prononciation [&ph88;&ph85;&ph97;], comme dame, est de plus en plus courante, sous l'influence de la graphie. Il reste néanmoins préférable de l'éviter dans l'expression soignée. Emploi Dam, du latin damnum, dommage, préjudice, n'est plus employé que dans les deux expressions suivantes. 1. Au grand dam de qqn = à son préjudice, à son détriment ; à son grand regret, à son grand dépit. À son grand dam, il a été obligé de faire quelques concessions. 2. Peine du dam = tourment des damnés privés de la vue de Dieu, dans la religion catholique. ● dam (expressions) nom masculin (latin damnum, préjudice) Au grand dam de quelqu'un, à son préjudice, à son détriment. ● dam (homonymes) nom masculin (latin damnum, préjudice) dame nom féminin dame forme conjuguée du verbe damer dame ! interjection dament forme conjuguée du verbe damer dames forme conjuguée du verbe damer dans préposition d'en pronom personnel dent nom féminin

dam
n. m.
d1./d Vx Dommage, préjudice.
|| Mod. Loc. Au grand dam de qqn, à son détriment; à son grand regret.
d2./d THEOL Peine des damnés consistant en l'éternelle privation de la vue de Dieu.

I.
⇒DAM1, subst. masc.
[Dans des loc., précédé de la prép. à] Préjudice. Toute loi morale est bonne et utile, et nul ne peut la violer qu'à son dam (J. SIMON, Devoir, 1854, p. 372). Lever un malentendu qui oppose la Crète à la Grèce, au grand dam de nos deux pays (GIDE, Thésée, 1946, p. 1428) :
1. La faute de certains rois de France, admirables par ailleurs, a été de la subir [l'Inquisition] et de la tolérer, au grand dam de leurs successeurs.
L. DAUDET, Les Universaux, 1935, p. 55.
Rare. [Le compl. désigne une chose] Les odieux grincements d'engrenages qui accompagnent trop souvent, au grand dam des dentures, les manœuvres avec les boîtes [de vitesses] ordinaires (TINARD, Automob., 1951, p. 332). Les incantations des sorcières étaient primitivement enregistrées. Peut-être au dam de la claire intelligibilité (SERRIÈRE, T.N.P., 1959, p. 134).
Rem. Seule l'expr. au grand dam de est d'usage courant.
En partic., THÉOL. Châtiment éternel qui prive les réprouvés de la vue de Dieu. La peine du dam. Et quand Dieu ratifie cette volonté solitaire, c'est le dam (BLONDEL, Action, 1893, p. 371) :
2. Et si vous dites que vous n'imaginez pas ce que c'est que l'Enfer,
J'entends cette ligature et ce dam, la nausée et ce transport en nous de désespoir et de colère,
Il était temps que je l'apprenne à votre place et je puis vous rendre compte en expert.
CLAUDEL, Visages radieux, 1947, p. 811.
Prononc. et Orth. :[], vieilli [dan]. Les dict. et ouvrages mod. transcrivent la nasale (cf. PASSY 1914, BARBEAU-RODHE 1930, Pt ROB., Pt Lar. 1968, WARN. 1968 et Lar. Lang. fr.; cf. également FOUCHÉ Prononc. 1959, p. 17). Les dict. plus anc. transcrivent [dan] comme damner (cf. FÉR. 1768, FÉR. Crit. t. 1 1787, LAND. 1834, GATTEL 1841, NOD. 1844, BESCH. 1845, LITTRÉ et DG; cf. aussi la rem. ds Ac. 1798-1932, le mot étant admis ds toutes les éd. de 1694-1932). DUPRÉ 1972 cite A. Thérive pour lequel [dan] est la prononc. correcte mais qui constate que 3/4 des gens disent [dam]. L'orth. influence donc la prononc. du mot dans lequel m est tout à fait irrég. Homon. dans, dent. Étymol. et Hist. 1. 842 « dommage, préjudice de quelqu'un » (Serments de Strasbourg ds HENRY Chrestomathie, p. 2, 8); 1re moitié Xe s. damz cas sujet sing. (St Léger, éd. Linskill, 51); ca 1450 a nostre dam (Mistère viel Testament, éd. J. de Rothschild, 49013), dep. le XVIe s. (HUG.; GDF.) a tendance à ne plus s'employer que dans l'expr. à mon (son, leur,...) dam!; 2. 1579 spéc. théol. (FOUCQUÉ, Vie de J.-C., f° 117 ds LITTRÉ). Empr. au lat. class. damnum « dommage, préjudice »; au sens 2 p. réf. à damner. Fréq. abs. littér. :50.
II.
⇒DAM 2, voir DAME1.

1. dam [dɑ̃], cour. mais fautif [dam] n. m.
ÉTYM. 842, Serments de Strasbourg; lat. damnum; le sens 2, empr. au lat. ecclés. damnum. → Damner.
1 Vx. Dommage, préjudice.Mod. et littér.À mon propre dam, au dam, au grand dam de… : à mon, son… détriment.
1 (…) j'entends bien qu'il y aura toujours des gens pour jouir de certains privilèges et pour en jouir au grand dam et à la colère des non-nantis.
G. Duhamel, Manuel du protestataire, IV, p. 131.
2 Or il a si bien gardé son secret que Clotilde elle-même (ne le sais-je pas pour mon propre dam ?) n'en a jamais levé le voile.
H. Bosco, Un rameau de la nuit, VI, p. 308.
2 (1579). Théol. Châtiment des réprouvés, qui consiste à être éternellement privé de la vue de Dieu. Damnation. || Peine du dam, qui correspond à la damnation. || La peine et le dam.
3 Qu'est-ce que c'est ce pur amour qui accepterait l'Enfer à condition qu'on reste uni à la volonté de Dieu ? Il y a là une contradiction dans les termes. On resterait uni à la volonté d'un Dieu injuste et méchant. Tout se tient dans l'Enfer et l'on ne peut séparer la peine du dam.
Claudel, Cahier VIII, 20 avr. 1938, in Journal, Pl., t. II, p. 232.
CONTR. Avantage. — Béatitude.
DÉR. Dommage.
HOM. Dans, dent.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • dam — dam …   Dictionnaire des rimes

  • Dam — /dam, dahm/, n. (Carl Peter) Henrik /kahrl pee ter hen rik/; Dan. /kahrddl pay teuhrdd hen rddik/, 1895 1976, Danish biochemist: Nobel prize for medicine 1943. * * * I Barrier built across a stream, river, or estuary to conserve water for such… …   Universalium

  • Dam — ist der Familienname folgender Personen: Atli Pætursson Dam (1932–2005), färöischer Politiker Henrik Dam (1895–1976), dänischer Biochemiker und Nobelpreisträger José van Dam (* 1940), belgischer Sänger (Bass Bariton) Laurens ten Dam (* 1980),… …   Deutsch Wikipedia

  • DAM — ist der Familienname folgender Personen: Annemieke van Dam (* 1982), niederländische Musical Darsteller in Deutschland Atli Pætursson Dam (1932–2005), färöischer Politiker Carlo van Dam (* 1986), niederländischer Rennfahrer Claus Dam (* 1960),… …   Deutsch Wikipedia

  • DAM — Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. {{{image}}}   Sigles d une seule lettre   Sigles de deux lettres > Sigles de trois lettres …   Wikipédia en Français

  • DAM — Saltar a navegación, búsqueda El término DAM hace referencia a: Decámetro: 10 m; dam siempre en minúsculas, y sin punto (pues es un símbolo) DAM (grupo de rap palestino) Dam (banda ecuatoriana) Digital Asset Management DAM (vocablo hebreo… …   Wikipedia Español

  • dam — Dam, m. Signifie dommage, detriment, Ainsi dit on, Ton dam, ou A ton dam, où C est ton dam, à qui par opiniastrer en son advis, ou inconsiderément entreprendre est mesadvenu, c est à dire, Le dommage en est tien, comme si quand on est conseillé… …   Thresor de la langue françoyse

  • dam — dam1 [dam] n. [ME < Gmc base seen in MLowG, MDu dam, ON dammr, MHG tam, Goth faur dammjan, to stop up < IE base * dhē, to set, put in place > DO1, L facere] 1. a barrier built to hold back flowing water 2. the water thus kept back 3. any …   English World dictionary

  • Dam — Dam, v. t. [imp. & p. p. {Dammed} (d[a^]md); p. pr. & vb. n. {Damming}.] 1. To obstruct or restrain the flow of, by a dam; to confine by constructing a dam, as a stream of water; generally used with in or up. [1913 Webster] I ll have the current… …   The Collaborative International Dictionary of English

  • Dam — (d[a^]m), n. [OE. dame mistress, lady; also, mother, dam. See {Dame}.] 1. A female parent; used of beasts, especially of quadrupeds; sometimes applied in contempt to a human mother. [1913 Webster] Our sire and dam, now confined to horses, are a… …   The Collaborative International Dictionary of English


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.